Méthanisation du fumier de cheval

 

Méthanisation du fumier de cheval : c'est parti !

Qu’est-ce que la méthanisation ?
La méthanisation est une technologie basée sur la dégradation par des micro-organismes de la matière organique, en conditions contrôlées et en l’absence d’oxygène.

La méthanisation du fumier du cheval : la phase des tests
La ville de Maisons-Laffitte et le SIAAP ont signé en février 2017 une convention de partenariat pour valoriser les fumiers équins et les boues d’épuration grâce au procédé de la méthanisation. Fondée sur des travaux de recherche innovants, cette collaboration expérimentale devrait être opérationnelle dès 2019 tout en s’inscrivant dans un projet plus vaste avec le Syctom.

La méthanisation facilite la gestion des déchets organiques tout en présentant le double bénéfice de valorisation organique et énergétique.
Cette technique est basée sur la dégradation par des micro-organismes de la matière organique en conditions contrôlées et en l’absence d’oxygène.
Effectuée dans un « digesteur », cette dégradation produit un digestat et du biogaz qui peut alors être converti, après certaines opérations,en électricité, en chaleur ou en biométhane.


Cliquez sur l'image pour découvrir le shéma de méthanisation

Le Syctom (Syndicat Mixte Central de Traitement des Ordures Ménagères), syndicat qui traite les déchets ménagers en Île-de-France, a également signé un accord-cadre de même type avec le SIAAP (Syndicat Interdépartemental pour l'Assainissement de l’Agglomération Parisienne) pour la valorisation des ressources organiques issues des déchets ménagers et des boues d’épuration.
Maisons-Laffitte s’est associée aux projets du SIAAP et du Syctom en intégrant le sien dans un accord de partenariat tripartite entre la ville et les deux opérateurs publics.
Cet accord-cadre signé en décembre 2017 laisse entrevoir pour la ville de belles perspectives avec un objectif de production d’environ 450 GWh et éventuellement à terme la gestion des déchets verts et ceux de la restauration collective. Une injection dans le réseau de gaz naturel est également envisagée.

Le projet « Valoéquiboue » : des tests prometteurs
Dix mois après la signature du partenariat de valorisation de fumier équin entre la municipalité et le SIAAP, le programme de recherche sur la méthanisation « Valoéquiboue » a été spécialement développé en laboratoire pour répondre à la problématique mansonnienne et lancer les
expérimentations.
Des tests ont été réalisés sur de la paille, des copeaux et du crottin de Maisons-Laffitte. Les résultats sont encourageants. Le pouvoir méthanogène mesuré de chacun de ces trois composants du fumier est certes moins important que celui des boues d’épuration mais non négligeable.
Le programme de recherche a été conjointement confié à l’Université de Technologie de Compiègne (UTC) et à l’UniLasalle de Beauvais et fera l’objet d’une thèse. Un dépôt de brevet peut être envisagé. Cette collaboration a été actée par la convention signée en novembre 2017.
Avec les véhicules du centre technique municipal qui roulent au gaz naturel, c’est un beau projet d’économie circulaire pour Maisons-Laffitte !
 

ACCÈS DIRECTS